Rentrée Blanquer : réunissons-nous dans nos écoles pour lister et faire valoir nos revendications !

Rentrée Blanquer : réunissons-nous dans nos écoles pour lister et faire valoir nos revendications !

Cette rentrée scolaire est marquée par le refus persistant du ministre de créer les postes nécessaires pour alléger les effectifs par classe et améliorer le remplacement des enseignants absents. Pire, de nouvelles fermetures de classes sont prévues lors des CTSD de rentrée. Les conditions de travail des personnels vont de nouveau se dégrader !

Rentrée scolaire : encore un protocole insupportable ! L’urgence, c’est la création immédiate de postes et le recrutement massif de personnels !

Rentrée scolaire : encore un protocole insupportable ! L’urgence, c’est la création immédiate de postes et le recrutement massif de personnels !

Le ministre Blanquer a publié le 28 juillet un énième protocole sanitaire pour le fonctionnement des écoles, collèges et lycées avec sa cohorte habituelle de mesures inapplicables (non brassage des élèves, distanciation…) qui vont peser sur les personnels.

Direction d’école : le SNUDI-FO appelle les personnels à se réunir dès lfa rentrée pour mettre en échec le projet ministériel

Direction d’école : le SNUDI-FO appelle les personnels à se réunir dès lfa rentrée pour mettre en échec le projet ministériel

Un groupe de travail sur l’organisation des 108 heures dans le cadre des discussions sur la direction d’école s’est tenu le vendredi 2 juillet.
Alors que la réunion se terminait, le représentant du ministre, anticipant le projet de loi Rilhac dont la ratification a été reportée en 2022, a soudainement annoncé aux organisations syndicales qu’un statut d’emploi fonctionnel de directeur d’école était dans les tuyaux pour les directions totalement déchargées et pourrait s’appliquer dès la rentrée 2021 !

Les élèves ont besoin de personnels qualifiés, pas de cours en ligne

Les élèves ont besoin de personnels qualifiés, pas de cours en ligne

Depuis le début de la crise sanitaire, l’obligation scolaire a été bafouée. Cours à distance, suppressions de milliers d’heures de cours, enseignants non remplacés, fermetures de classes, renvoi des élèves chez eux, animateurs sollicités pour remplacer les enseignants… Or le rôle de l’État est de garantir « l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. »

Grenelle : le ministre veut maintenir les AESH sous le seuil de pauvreté !

Grenelle : le ministre veut maintenir les AESH sous le seuil de pauvreté !

Le ministre Blanquer a rendu 200 millions d’euros au ministère de l’économie cette année. En 2021, il attribuerait, seulement 40 à 60 millions d’euros pour les AESH dont le salaire est inférieur au seuil de pauvreté (1086€ de revenus mensuels). Cela revient à environ 28 à 42€ bruts (23 à 34€ nets) par mois par personne puisque le ministère annonce aujourd’hui 118 000 AESH recrutés par l’Education nationale, à supposer une répartition égale entre les personnels. Rien n’est pour le moment précisé sur les modalités selon lesquelles cette enveloppe sera répartie mais il a été question de « modification de l’espace indiciaire ».

La solution n’est-elle pas de créer des milliers de postes à l’École et à l’Hôpital ? La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir avec les parents d’élèves

La solution n’est-elle pas de créer des milliers de postes à l’École et à l’Hôpital ? La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir avec les parents d’élèves

Plutôt que de répondre aux revendications, le président Macron et son ministre Blanquer renvoient une nouvelle fois sur les personnels et les parents d’élèves la gestion du chaos qu’ils ont eux-mêmes organisé. Ce 1er avril, la FNEC FP-FO est intervenue en direction du ministère pour exiger le recrutement immédiat de milliers de personnels et porter les nombreuses revendications et questions des personnels suite aux annonces du Président. Le ministère ne répond pas !